Bilan capillaire : août 2013

Ben… il n’est pas brillant…
Je ne sais plus trop de quand date le dernier et, honnêtement, je préfère ne pas savoir. Je ne rejette toujours pas les produits bio, je m’accuse moi…

J’ai toujours de la peine à définir mes cheveux : sans soins, ils frisent, de manière régulière, ils sont plutôt secs… Mais j’ai les racines qui ont toujours eu une petite tendance à graisser, tendance qui s’était un peu marquée avec le passage au bio (qui a aussi coïncidé avec l’arrêt de la pilule), avec l’usage des bains d’huile, un soin accru de mes cheveux… Je me suis un peu perdue quant à l’ « écoute » de l’état de mes cheveux, j’ai juste tenté d’être plus ou moins présentable, prise dans le rythme d’une étudiante qui valide son diplôme de psychologie tout en travaillant en parallèle… J’ai eu relativement tort… Ils ont poussé, certes, ils m’arrivent maintenant aux épaules, mais dans quel état ! Je le sens, ils sont plus difficile à démêler et c’est mauvais signe quant à l’état de mes pointes… Non, je n’ai pas de fourches : ils s’amenuisent juste, ils ont besoin d’une bonne coupe… Grosso modo, je me les fais couper tous les six mois, pas plus. Et, oui, je passe encore chez le coiffeur, bio, mais bon… Le henné ? J’ai été très irrégulière. Les bains d’huile ? (Qui n’étaient pas que d’huile, en fait.) Oubliés. Une catastrophe, vous dis-je… En gros : c’est nul. J’ai oublié de m’acheter des ciseaux pour me les couper moi-même… — Oui, vous avez bien lus : me les couper moi-même… Maintenant que j’arrive à une (toute) petite longueur, je peux commencer à me permettre de les couper moi-même, et comme ils tendent à friser / boucler, ça n’est pas très gênant (moins que pour celles et ceux qui ont les cheveux raides).
J’ai toujours eu des cheveux fins, fragiles, avec une tendance à boucler / friser, et plutôt indisciplinés. Malheureusement, j’ai toujours eu aussi, pour des cheveux secs aux pointes, une tendance à graisser au niveau du cuir chevelu — et les pellicules qui vont avec. (Histoire de parfaire cet idyllique tableau. Ceci dit, les pellicules pour moi n’ont jamais été flagrantes… Mais c’est parfois dur de remarquer ce qui se passe au sommet de son crâne !)

Bref, j’ai tout fait pour maltraiter mes cheveux, malgré moi, par manque de temps. S’ils ont poussé, ils se sont aussi beaucoup abîmés. À mon grand regret… Et le fait de laisser pousser ces cheveux n’est pas une excuse pour ne pas prendre soin de l’état de ses cheveux… Des cheveux abîmés donneront une moins bonne base et, de surcroît, une moins jolie apparence à cette chevelure que l’on veut si jolie…

Et qui dit maltraitance capillaire, dit… projets pour remettre un peu d’ordre dans tout ça.
– Un petit rafraîchissements de pointes qui, malheureusement, en ont bien besoin.
– Des bains d’huile réguliers, une fois par semaine. (Ce que je faisais avant, je laissais poser la nuit, mais je me douchais le matin… ce qui n’est plus le cas, pour des questions d’organisation…)
– Des hennés mensuels.
Avec ça, je verrai bien ce qu’il en est. Et comment je peux aménager la suite avec le nouveau cursus qui m’attend… (Ah oui, accessoirement, j’en reprends pour neuf ans, voire dix, d’études : je suis admise en deuxième année de médecine.)

Je vous donnerai des nouvelles dans quelques temps…
(Et non, je ne mettrai pas de photos… Trop honte.)

Publicités

2 Commentaires

  1. J’ai eu aussi cette période où j’ai un peu tout arrêté et où mes cheveux étaient vraiment secs. Y a deux mois j’ai sauté le pas, j’ai fait une coloration chimique sans ammoniac pas trop craignos pour avoir enfin du noir et j’en suis contente. Ça n’a pas abîmé mes cheveux car j’ai continué à en prendre soin : en ce moment c’est HV de coco avant chaque shampoing. Je crois que c’est vraiment mon HV préférée… Hier j’ai fait un masque de Kalpi Tone + HV Coco que j’ai laissé poser toute la nuit. Mais pour le henné je n’ai plus la foi malheureusement…

  2. Ah ! l’HV de coco… je l’adore. C’était la toute première HV que je me suis procuré, je crois. Et outre son odeur divine, elle m’a toujours rendu de grands services. Dommage qu’elle se fige rapidement.
    À l’inverse de toi, par contre, autant les poudres diverses et variées ne me disent pas grand-chose, autant le henné… je me vois mal m’en passer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Association Gynepsy

Si plus rien ne vous sourit, appelez Gynepsy !

Antigone XXI

Dire oui autrement

By Reo ♥ Cosmetiques Maison ♥ DIY ♥ Conseils Beauté, Maquillage, Savons & Soins Naturels BIO ♥

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Beauty & Gibberish

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Princesse au petit pois

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Beautiful Boucles

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Les Carnets de Tinùviel

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Eco(lo)

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

La Femme Sauvage

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

biboudavril

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

%d blogueurs aiment cette page :