Des canalisations…

Pour commencer à parler de « trucs de femmes », on fera prosaïque, voire pire : les tuyauteries ! S’il y a une chose qu’il ne faut pas négliger dans l’entretien de son chez-soi, ce sont bien… les évacuations d’eau.
La première des précautions à prendre, ce sont les… crépines, pour retenir les morceaux alimentaires, les cheveux (surtout s’ils sont longs) et autres, plus particulièrement si, malheureusement comme pour moi, vos canalisations sont peu pentues.
Certains recommandent de mettre régulièrement, pour éviter les reflux désagréables (j’ai dû avoir de la chance, je n’ai pas encore connu), une cuillère de marc de café par semaine. D’autres auraient bouché leurs tuyaux ainsi. Recommandable, je l’ignore. C’est uniquement à l’occasion de mon gommage plus ou moins hebdomadaire que mes canalisations mangent du marc de café froid (et voilà comment, en plus, être très économique et faire triple usage du même produit !).
Si vos canalisations s’encrassent quelque peu (en général, je le sais, pour ma part, quand j’entends quelques « glouglous » fort suspects plus ou moins résonnants), et même juste en entretien régulier, on peut utiliser non pas le bien connu Destop, très anti-écologique, très destructeur pour l’environnement (et qui a l’inconvénient de pouvoir créer des dépôts très difficiles à évacuer), mais un petit mélange maison et fort économique.
Pour ma part, j’ai préparé à l’avance un mélange à égale quantité de sel et de bicarbonate de soude que j’ai mis dans une boîte et que j’ai bien secouée afin de pouvoir en mélanger le contenu. Je mets trois cuillers à soupe de ce mélange dans toutes mes canalisations (les miennes sont toutes reliées et je ne peux pas traiter l’une sans traiter l’autre, au risque de déplacer la crasse dans un embranchement au lieu de tout pousser vers la grosse colonne d’évacuation de mon bâtiment), je rajoute trois cuillers de vinaigre blanc (on peut en mettre un peu moins, mais j’ai forcé la dose) et… je fais couler de l’eau chaude, voire très chaude, de tous mes robinets et suffisamment longtemps (toujours pour des raisons de manque de pente et pour bien que tout ce mélange, et la crasse avec, se déverse dans la colonne).
On peut avoir l’impression, pendant un temps, d’avoir bouché ses canalisations ! L’eau stagne, quelques bulles remontent timidement… et puis, miracle, à moins qu’il n’y ait un autre problème dans vos canalisations, ça se débouche et s’écoule beaucoup plus naturellement !
Coût ? Modique. Surtout si vous vous procurez tout ça dans des magasins conventionnels. Mais même en achetant ces produits en Biocoop (mon fournisseur officiel !), on reste en deçà du coût d’une bouteille de Destop (et il m’en faudrait au moins deux à chaque vidange, pour à peu près 3,50 € l’une). Et tout peut vous resservir pour d’autres usages : le sel pour la table ; le bicarbonate pour la confection d’un produit multi-usages et désinfectant, pour récupérer les tâches, nettoyer la cuisine (grâce à son pouvoir abrasif léger, notamment, outre ses qualités saponifiables, désinfectantes…), se confectionner un dentifrice… ; et le vinaigre blanc pour des usages assez similaires au bicarbonate (dentifrice exclu, bien sûr), outre qu’il fait un merveilleux adoucissant pour le linge.
Fréquence ? Hebdomadaire au mieux (vraiment au mieux), ou moins, si comme moi vous avez soit la flemme, soit manquez de temps et attendez un peu trop que vos canalisations se rappellent à votre bon souvenir (et la potentielle note du plombier aussi…).
Pourquoi encore le préférer aux déboucheurs chimiques classiques ? Si comme moi vous utilisez de l’eau de Javel (je sais, c’est mal, ça pollue… mais les chats en raffolent pour leur litière et j’ai cessé d’avoir le courage de nettoyer les pipis de chats capricieux sur les tapis et autres surfaces moelleuses et quelque peu spongieuses…) Le mélange acide / base risque de produire du dichlore, gaz extrêmement toxique. Ou autres réactions douteuses. Et, à la limite, si c’est pour entretenir le désastre écologique, pas la peine.
Dernier avantage et pas le moindre, en ceq ui me concerne : l’impact écologique ? Nul !

Sur ce, à très bien pour des propos plus relevés, mais mes récentes occupations ménagères m’ont fait rester quelque peu terre-à-terre…

P.S. : Par contre, si un chimiste traîne là par hasard, je veux bien qu’il me donne la formule chimique de la réaction et la comparaison avec un déboucheur chimique conventionnel.
P.P.S. : Penser aussi à vérifier, en cas de canalisations bouchées, l’état de votre siphon. C’est fou ce que l’on peut parfois retrouver ! Et la ventouse peut aussi se révéler utile. Si vos canalisations sont très bouchées, on peut ventouser avec le mélange proposer plus eau, en ayant pris soin de boucher les autres évacuations. Dernier outil possible : le furet, que l’on peut se procurer en magasin de bricolage. Son seul risque est de rayer vos installations. Pis, en dernier lieu, de toute façon, ça ne peut être que notre ami le plombier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Association Gynepsy

Si plus rien ne vous sourit, appelez Gynepsy !

Antigone XXI

Dire oui autrement

By Reo ♥ Cosmetiques Maison ♥ DIY ♥ Conseils Beauté, Maquillage, Savons & Soins Naturels BIO ♥

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Beauty & Gibberish

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Princesse au petit pois

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Beautiful Boucles

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Les Carnets de Tinùviel

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

Eco(lo)

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

La Femme Sauvage

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

biboudavril

Wonders and wanderings of a 20th century who?man: questions et propositions alternatives

%d blogueurs aiment cette page :